Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Météo en France
  • : Le temps en France et dans le monde et les événements climatiques et météorologiques
  • Contact

Recherche

Nombre de visites

total visiteur :

connecté(s) actuellement : 

 

 

2 mars 2012 5 02 /03 /mars /2012 00:14

Source Météo World (http://www.meteo-world.com) :

De puissants orages ont touché l’Ohio et la vallée du Tennessee, avec des rapports de tornades meurtrières. Un puissant système supercellulaire a produit une série de tornades dans le Kentucky.
Dans le sud de l’Illinois, une violente tornade a détruit plusieurs foyers dans la ville de Harrisburg ou des gens sont morts et plusieurs autres ont été blessés. Le petit hôpital de la ville a également été endommagé. En tout, ce sont pas moins de 12 personnes qui ont perdu la vie. Deux décès ont été signalés dans le Missouri.
Ce système orageux se déplace vers l’Est, Nord-Est et les services météorologiques ont lancé des alertes aux tornades pour les états s’étendant entre le nord du Mississippi et l’Ohio. 
20 tornades ont été recensées par le Nationale Weather Service. Les autorités annoncent une vingtaine de décès. La plus violente a été classée en F4 sur l'échelle de Fujita, génératrice de rafales proches de 300 km/h, à Harrisburg dans l'Illinois

La saison des tornades débute généralement en Mars, mais il n'est pas rare de voir d’en voir plus tôt dans l'année.

Partager cet article
Repost0
25 février 2012 6 25 /02 /février /2012 22:54

Source La Chaîne Météo (http://actualite.lachainemeteo.com) :

Depuis le début février, l'Algérie et la Tunisie connaissent de fortes précipitations. En montagne, l'Atlas Téllien ou bien encore la Kabylie et les reliefs tunisiens ont été recouverts par plus d'1 mètre de neige au-dessus de 1200 mètres. Par endroit, les cumuls ont atteint près de 3 mètres vers 1800 mètres en Kabylie.

Dégel en cours accompagné de fortes pluies
Depuis une semaine, la tendance est au radoucissement avec des températures qui remontent rapidement. Mais le retour de la douceur s'accompagne d'une fonte rapide de la neige tombée en quantité, d'autant que ce redoux donne lieu à de fortes pluies sous forme liquide désormais, même au-dessus de 1800 mètres.

Oueds en crue, barrages remplis à ras bord et inondations
Dans cette configuration on ne compte plus les routes inondées ou chaussées éboulées en raison des glissements de terrain en Algérie. La plupart des oueds sont en crue et donnent lieu à des inondations comme à Khetmine et Bizerte en Tunisie. D'autres villes étant affectées par des inondations parfois catastrophiques.
Par ailleurs, les barrages sont désormais remplis à ras-bord, et la fonte de la neige rend la situation délicate sur certains de ces ouvrages où s'exercent d'importantes masses d'eau.

Jusqu'à 4 mois de pluies en 20 jours en Algérie

En Algérie, il est tombé plus de 3 mois de pluie sur l'est et le nord-est du pays avec :
- 403 mm à Jijel (moyenne 111 mm)
- 323 mm Béjaia (moyenne 90 mm)
- 276 mm Alger (moyenne 83 mm)
- 214 mm Médéa (moyenne 94 mm)
- 141 mm Chleff (moyenne 48 mm)

La Libye également touchée par de fortes pluies en milieu de semaine
L'Algérie et la Tunisie ont été les pays les plus durement touchés par ces épisodes de fortes pluies à répétition. La Libye n'est pas en reste puisqu'en 2 jours on a relevé les cumuls de pluie suivants :
- 71 mm à Benghazi
- 55 mm à Darnah
- 48 mm à Al Baida
- 24 mm à Toubrouk
Des précipitations équivalentes à environ un mois de pluie pour certaines des localités et villes citées.

Partager cet article
Repost0
19 février 2012 7 19 /02 /février /2012 14:56

Source La Chaîne Météo (http://actualite.lachainemeteo.com) :

Depuis une semaine, Giovanna fait l'actualité en frappant de plein fouet Madagascar.
Giovanna a impacté très durement la côte nord-est de Madagascar. Il a touché terre entre Toamasina et Vatomandry en catégorie 3. Des rafales à plus de 200 km/h ont été mesurées, ainsi que de très fortes précipitations, jusqu'à 200 mm sur les premiers reliefs exposés à l'est. Giovanna a été retrogradée en tempête tropicale de forte intensité alors que sa traversée de Madagascar s'achève.
De très gros dégâts aux infrastructures et aux cultures sont signalés sur l'île. On dénombrait 16 victimes, un bilan qui devrait probablement s'alourdir alors que près de 10 000 personnes ont perdu leur domicile dans ces intempéries.
Madagascar n'avait pas été frappé par un cyclone aussi puissant depuis 1994, où Geralda avait provoqué de gros dégâts et fait 200 victimes sur le nord-est du pays. En 2004, Gafilo avait touché l'extrême nord de l'île en catégorie 3. Les ouragans majeurs ne sont pas fréquents dans cette région, contrairement aux Etats-Unis, à l'Australie ou au Japon bien plus habitués et préparés.

Giovanna est repassé en cyclone de catégorie 1 :
Giovanna après avoir concerné le canal du Mozambique en milieu de semaine, s'est à nouveau renforcé pour devenir un cyclone de catégorie 1, ce qui est tout à fait exceptionnel car il se situe dans une zone où l'eau est plus froide, et donc moins favorable au renforcement de ce type de phénomène. Le sud de Madagascar est donc touché à son tour par de fortes intempéries, de moindre ampleur que celles survenues en début de semaine sur le centre de l'île. Sa trajectoire est aussi tout à fait inhabituelle car Giovanna se déplace désormais d'ouest en est et a tendance à remonter vers le nord.
 
En même temps, une nouvelle tempête tropicale s'est formée dans l'océan Indien. Il plonge vers les eaux australes. Sa trajectoire ne présent donc aucun danger pour l'île de la Réunion notamment.
 

Partager cet article
Repost0
13 février 2012 1 13 /02 /février /2012 23:43

Source Météo-France (http://france.meteofrance.com) :

Du 10 au 13 février, une perturbation en Méditerranée a apporté sur la Corse un flux d'est, avec de nombreuses averses de neige. Ces averses ont essentiellement concerné le nord de l'île et le littoral oriental. Elles ont donné des cumuls de neige assez importants, même à basse altitude. Le neige était souvent lourde et collante. Le vent de nord-est, sensible, a facilité la formation de congères.

Quantités mesurées sur les 4 jours de l'épisode :
Bastia : 10 cm
Alistro et Aléria : 22 cm
Olmi-Capella : 65 cm
Stoppia Nova (altitude 780 m): 100 cm
Evisa (altitude 1030 m) : 54 cm
Rusio (altitude 862 m) : 50 cm

 

Partager cet article
Repost0
9 février 2012 4 09 /02 /février /2012 00:26

Source La Chaine Météo (http://actualite.lachainemeteo.com) :

Depuis le 20 Janvier et la mise en place d'un puissant anticyclone sibérien qui s'étend désormais à toute l'Europe où des records de froid sont battus quotidiennement, les dépressions circulent plus au sud, sur le bassin méditerranéen notamment avec des chutes de neige historiques sur le Maghreb.
Mais dans le même temps une période de temps exceptionnellement doux s'étend entre l'Islande et les îles Spitzberg situées entre la Norvège et le pôle Nord. Fait remarquable, la quasi absence de glace de mer le long des côtes des îles Spitzberg quand la banquise se forme près du rivage de la mer Noire et que la mer Caspienne est englacée sur la majeure partie de sa superficie...
Cette douceur islandaise s'explique par un puissant vent de sud qui passe au-dessus du gigantesque anticyclone sibérien étendu désormais jusqu'à l'Atlantique. De l'Islande aux îles Spitzberg, cette période de temps exceptionnellement doux se maintient depuis près de 15 jours, date à laquelle le froid sibérien a commencé a déferler sur l'Europe avec des températures qui sont descendues à -46°C en Suisse au Glattalp (1850 mètres d'altitude), -40°C en Finlande, -30°C en Ukraine et à Oberstdorf en Allemagne, -25°C en Pologne et même -20°C en France à Mulhouse, Reims ou bien encore dans la région grenobloise..
Aux îles Spitzberg, la température moyenne au milieu de l'hiver se situe autour de -16°C. Or actuellement, on relève une température moyenne de +1°C, soit un excédent de +17°C par rapport aux normales de saison. Des précipitations sous forme liquide ont été observées quand la neige s'est invitée au même moment à Rome, Alger et dans le sud de la Tunisie ou bien que l'on a relevé -10°C à Batna (Algérie) et même -1°C dans le nord du Niger.
 

Partager cet article
Repost0
2 février 2012 4 02 /02 /février /2012 01:02

Source La Chaine Météo (http://actualite.lachainemeteo.com) :

Un épisode neigeux a concerné une bonne partie du pays au cours de ces derniers jours. La perturbation s'est accompagnée de chutes de neige sur certaines régions du nord-ouest puis sur les régions du centre-est et du sud-est.
 On relève en moyenne 3 à 5cm de la Mayenne au Poitou et localement jusqu'à 8 ou 10 centimètres. D'abondantes chutes de neige ont concerné le Massif-Central ; on relève par exemple 12 centimètres à Clermont-Ferrand et localement jusqu'à 20 cm sur les reliefs. En région Rhône-Alpes, les hauteurs de neige sont variables : 5 cm dans Lyon, 10 cm à Ambérieu et 15 cm sur les hauteurs de Chambéry. La sud des Alpes a connu de fortes chutes de neige avec près de 20 cm à Digne-les-Bains. Enfin l'arrière pays provençal n'est pas en reste avec un tapis blanc de 10 à 15 cm dès 300 m d'altitude.
En Corse, il a neigé à très basse altitude, notamment sur le nord de l'île.

Aussi, les températures ont nettement baissé sur les régions du nord et du nord-est de la France avec l'arrivée d'air plus froid en provenance de Russie et véhiculée par un flux de nord-est sensible. Des températures très basses ont été observées sur certaines régions enneigées (sud-ouest Massif-Central, Provence).
 
Voici les températures minimales les plus basses enregistrées au lever du jour le 1er février :
 -19,2°C à Barcelonnette (04) 1200 m
 -18,5°C à Val d'Isère (73) 1800 m
 -14,6°C à Aurillac (15)
 -13,0°C à Saint-Come d'Olt (12)
 -12,5°C à Rodez (12)
 -10,8°C à Vinon-sur-Verdon (83)
 -10,1°C à Berg (67)
 -9,9°C à Rocroi (08)
 -9,1°C à Ligneville (88)
 -8,7°C à Nancy (54)


Source Météo-France (http://france.meteofrance.com) :

Depuis le 28 janvier, l’air froid s’est progressivement installé sur la majeure partie du pays. Un courant d’Est de la Pologne à la Mer Noire, associé à un anticyclone très puissant sur le nord-ouest de la Russie, a apporté de l’air continental de plus en plus froid.  Cet anticyclone s'est peu à peu décalé vers l'Allemagne.
Le 30 et 31, un front neigeux a touché l'ouest et le centre du pays puis s'est déplacé vers le sud-est de la France et la Corse.Il a donné 5 à 10 cm de neige en plaine, 15 à 30 cm sur les contreforts, plus de 30 cm en montagne.
Ensuite depuis le 1er février, le refroidissement s'est intensifié, souvent accentué par un vent de nord-est glacial et des sols enneigés. Avec un vent sensible de dominante nord-est, la sensation de froid est aggravée. Les températures ressenties selon le calcul de refroidissement éolien utilisé par Météo-France sont inférieures de 7 à 9°C aux températures sous abri.
La nuit du 4 au 5 février, une nouvelle perturbation a tenté d'aborder le pays par l'ouest. Elle a apporté à nouveau de la neige (moins de 10 cm du Cotentin à l'ouest de l'Ile de France jusqu'aux Pyrénées).
Le 6 février, la vague de froid perdure. La France est presque entièrement sous conditions anticycloniques. Les températures sous-abri restent souvent inférieures de 8 à 12 degrés aux normales saisonnières. Il faut remonter à l'hiver 1996-1997 (26 décembre au 8 janvier) pour trouver une vague de froid d'une telle intensité sur une période aussi longue. Mais on reste tout de même loin des records de froid.

Températures sous-abri relevées le 6 février 2012 au matin :
Mouthe (Doubs) : -25°C
Mulhouse, Romorantin : -19°C
Aubusson : -8°C
Clermont-Ferrand, Luxeuil, Châteaudun : -17°C
Brive : -16°C
Vichy : -15°C
Le Mans, Pontoise : -13°C
Beauvais, Troyes : -12°C
Blois, Bergerac : -11°C
Montpellier : -7°C
Cannes, Ajaccio : -4°C

Le 7 février au matin, comme les jours précédents, les températures sont descendues extrêmement bas. Les trois-quarts de la France ont connu des températures inférieures à -10°C.

Températures sous-abri relevées mardi 7 février à 8h locales :

-16.3°C à Orléans, nouveau record pour un mois de février (Ancien record : -15.4°C le 23 février 1963) .
En Ile-De-France :
-7°C à Paris ;
-10°C à Melun ;
-12°C à Toussus le noble ;
-15°C à Pontoise ;
-16°C à Dourdan ;
-16°C à Fontainebleau ;
-19°C à Orgerus.

Sur le reste de la France :
-24°C à Maîche, dans le Haut-Doubs ;
-22°C à Mouthe, dans le Haut-Doubs ;
-20°C à Aubusson (Creuse) ;
-19°C à Mulhouse ;
-16°C à Vichy ;
-14°C à Chateauroux, Guéret, Beauvais, Langres, Troyes , et Reims ;
-13°C à Rodez, et Strasbourg ;
-12°C au Mans ;
-11°C à Poitiers, et Limoges ;
-10°C au Touquet, et Bergerac.

Quelques températures relevées sous-abri mercredi 8 février au matin :
-7,9°C à Biarritz (record pour un mois de février depuis 1956)
-10,3°C à Toulouse(record pour un mois de février depuis 1963)
-17°C à Aurillac
-16,3°C au Puy-en-Velais
-12,7°C à Bergerac et Limoges
-9,5°C à Cognac

Mercredi 8 février au matin, ailleurs, les fortes gelées restaient généralisées, comprises le plus souvent entre -7°C et -12°C en plaine. Le vent modéré de nord-est continuait à aggraver la sensation de froid. Seuls la Corse, le littoral breton et le Cotentin résistaient aux gelées.
Quelques températures relevées sous-abri jeudi 9 février au matin :
-19°C à Aubusson
-18°C au Puy
-17°C à Romorantin
-16.5°C à Bergerac
-16°C à Blois, Mulhouse, Chateauroux
-15°C à Vichy
-14°C à Agen, Le Mans, Alençon, Ambérieu, Autun
-13°C à Evreux
-12.5°C à Poitiers
-12.5°C à Toulouse (record d'hier pour un mois de février battu)
-12°C à Pontoise, Beauvais
-11°C à Le Touquet, Tours, Lyon, Carpentras
-10°C à Deauville
-8°C à Marseille, La Rochelle, Nantes
-7°C à Rennes, Montpellier

Partager cet article
Repost0
31 janvier 2012 2 31 /01 /janvier /2012 00:21

Source Météo World (http://www.meteo-world.com) :

Le froid sibérien a déjà envahi une bonne partie de l’Est et du Centre de l’Europe, et il va progresser vers l’Ouest puis engloutir l’ensemble de l’Europe dans les prochains jours.
Ce froid a déjà provoqué la mort de dizaines de personnes dans l’Est de l’Europe, des pannes de courant et des problèmes sur les réseaux ferroviaires et routiers en raison des chutes de neige ou de la glace.
Dans tous les pays de l’Est on relève des températures glaciales allant jusqu’à -27°C dans le Sud-Est de la Pologne.
En Serbie, au moins 5 personnes sont mortes de froid, dont une femme retrouvée gelée le long d’une rue enneigée dans la région de Valjevo. Les autorités annoncent aussi la disparition de 62 hommes dans la province de Medzvedza, et on a bien peur qu’ils soient déjà morts de froid. L’état d’urgence a été décrété dans 15 municipalités.
En Bulgarie, ce sont au moins 5 personnes qui sont mortes de froid. À Sofia et dans de nombreuses régions, la température est de -15°C.
En Ukraine, pays le plus touché par le froid, le bilan est de 18 morts. Les températures descendent jusqu’à -25°C .

Au moins 54 personnes sont déjà mortes de froid en Europe de l’Est. La vague de froid directement venue de Russie progresse vers l’Ouest de l’Europe. Les températures sont négatives et le plus souvent sous la barre des -15°C entre la Biélorussie, la Pologne, l’Ukraine, et la Russie.
Voici quelques valeurs minimales relevées sur l’Est et le Centre de l’Europe :
- Pologne : -22°C à Bialystok, -20.7°C à Suwalki, _20.5°C à Tarnow, -20.1°C à Nowy Sacz, -20°C à Zamosc, -19.6°C à Wlodawa, -18.6°C à Krosno et à Terespol, -17°C à -12°C sur l’ensemble du reste du pays.
 
- Ukraine : -28.1°C à Rivne, -27.9°C à Ivano-Frankivs’k, -23.5°C à Volodymyr-Volyns’kyi, -23.4°C à Shepetivka, -22.4°C à Khmal’Nyts’Kyi, -22°C à Chernihiv, et -20°C à -12°C sur le reste du pays.
 
- Roumanie : -25.1°C à Rosiori De Vede, -23.9°C à Miercurea Ciuc, -23.3°C à Sibiu, -21.9°C à Bucarest, -20.4°C à Craiova, -20°C à -11°C sur le reste du pays.
 
Biélorussie, Lettonie, Est de la Russie connaissent des températures de -17°C à -27°C. On a relevé -21°C à Moscou.

Les températures sont particulièrement basses sur l’ensemble des pays baltes, l’Ukraine, en descendant vers la Bulgarie et les Balkans. Les valeurs y sont largement inférieures à -20°C, ce qui se situe souvent entre 15 et 20°C en dessous des moyennes de saison. C’est exceptionnel, même si ces régions sont habituées à des hivers rigoureux. On a relevé par exemple :
-Finlande : -38°C à Kuusamo
-Suède :  -37°C à Gallivare
-Ukraine : -30°C à Ivano Frankivsk
Biélorussie : -28°C à Minsk
-Lituanie : -27°C à Kaunas
 
Généralisation du froid :
Entre l’Allemagne et la Bosnie, on relevait entre -10 et -20°C, et le froid progressait peu à peu vers l’ouest. Les températures deviennent fortement négatives en Belgique avec -15°C sur les Flandres, alors qu'en France il faisait jusqu'à -12°C en Alsace, avec un ressenti inférieur à -20. Le grand froid se généralise vraiment à toute l'Europe, en même temps qu’il s’intensifiera sur l’Europe de l’Est.
Des records de froid pourraient être battus entre la Scandinavie, la Pologne et l’Ukraine, où l’on relèvera jusqu’à -30°C, voire -35°C sur les sols enneigés. Plus à l’ouest, le froid sera quand même plus « modéré » avec -15 à -20°C, des valeurs que nous pourrions atteindre également dans le nord-est de la France. Cette vague de froid pourrait finalement persister, soit plus longtemps que prévu.

Neige :

En liaison avec la dépression présente en Méditerranée, des chutes de neige assez intenses accompagnées d’un vent fort ont concerné le nord-ouest de l’Italie.
Dans le Piémont, l’épaisseur de neige a atteint les 20 à 40 cm sur les collines de Turin et d’Alexandrie.
Dans la ville de Turin, on a relevé une dizaine de centimètres de neige. Même si les routes sont praticables grâce aux services de déneigement assez réactifs, les autorités ont tout de même pris la décision de laisser les établissements scolaires fermés en raison d’un fort risque de verglas qui devrait recouvrir les chaussées et les trottoirs.
Environ 9000 foyers ont été privés d’électricité dans les provinces de Turin, Verbania, Alexandrie et d’Asti en raison du poids de cette neige lourde et humide qui a provoqué la rupture de certaines lignes électrique.
La neige est également tombée en Vallée d'Aoste. À Gênes, la neige tombait sur les hauteurs. À Trebbia et en vallée de Scrivia, on a relevé jusqu’à 50 cm de neige. À Trieste, le vent Bora a soufflé jusqu’à 100 km/h.
Le mauvais temps devrait persister en Italie, avec des températures glaciales et plusieurs épisodes neigeux.

Vidéo des intempéries :


 
Partager cet article
Repost0
24 janvier 2012 2 24 /01 /janvier /2012 23:37

Source Météorage (http://www.meteorage.fr) :

L'année 2011 qui s’est révélée être l’année la plus chaude que l’Hexagone ait connue depuis 1900 sur la France aurait pu être propice à un niveau élevé de foudroiement. Le nombre d’impacts de foudre enregistrés par Météorage en 2011 est en fait relativement modeste. En cela le bilan se rapproche de l’année 2010 qui compte parmi les années à faible niveau de foudroiement.
Environ 430.000 éclairs nuage-sol ont été localisés sur le territoire français par le réseau national de détection de la foudre de Météorage, en recul de 14% par rapport à la moyenne des 20 dernières années.
Pourtant la saison orageuse avait commencé dès le mois d’avril, avec 193.000 éclairs nuage-sol enregistrés à fin juin, soit 45% de l’activité de l’année, et le record journalier pour 2011 est atteint le 4 juin. Rien d’étonnant puisque « le printemps 2011 se positionne au premier rang des printemps les plus chauds ».
Mais ensuite, les températures fraiches du mois de juillet n’ont pas favorisé la production d’orages, entrainant un déficit de foudroiement notable sur l’année. En effet seulement 45.000 éclairs nuage-sol ont été répertoriés en juillet à comparer aux 150.000 enregistrés en moyenne sur les 20 dernières années pour la même période.
A noter que l’automne chaud et humide dans les régions méditerranéennes a favorisé un développement orageux important dans le Sud-Est avec un épisode Cévenol particulièrement tardif début novembre.
Au niveau régional, la région Provence Alpes Côtes d’Azur reste la plus foudroyée devant Rhône-Alpes et Languedoc Roussillon.

foudre.jpg

Partager cet article
Repost0
24 janvier 2012 2 24 /01 /janvier /2012 23:30

Source La Chaîne Météo (http://actualite.lachainemeteo.com) :

Une première vague de tornades
Le premier « outbreak » de la saison s’est produit sur les Grandes Plaines américaines. Rappelons que ce terme américain utilisé en météorologie désigne un épisode de tornades organisé, lié à une même configuration synoptique. On a retrouvé pas moins de 26 tornades, tout particulièrement entre l’Arkansas et l’Alabama. C’est la région de Birmingham (Alabama) qui a été la plus touchée. Des zones habitées ont été affectées.
Une tornade (vraisemblablement de catégorie F3 sur une échelle qui en compte 5, soit avec des vents supérieurs à 200 km/h) a rasé un quartier résidentiel à Oak Grove. De nombreuses maisons ont été totalement détruites, tandis que l’on dénombre 2 morts et 100 blessés. La plupart des habitants ont pu se réfugier dans des abris anti-tornade, construits au sous-sol pour sécuriser la population d'une région habituée à ce phénomène climatique D’autres phénomènes plus isolés ont frappé également les états du Mississippi, du Kentucky et de la Louisiane.

Après un répit, on attend une nouvelle dégradation susceptible de produire un nouvel épisode de tornades. Une dépression remontant du golfe du Mexique rentrera en conflit avec de l’air froid présent dans la région des Grands Lacs. Cette situation créera un important contraste de température. Associée à un certain dynamisme en altitude, elle augmentera le risque de développement de tornades.
Les régions menacées sont une nouvelle fois les mêmes. Elles s'étendent de la Louisiane au Missouri en se décalant vers le Kentucky et l’Alabama. Retrouver des tornades à cette époque de l’année n’est pas exceptionnel, mais il est par contre rare de voir de véritables « outbreaks » avant le mois de Mars. Rappelons que le printemps est la saison de tous les dangers aux Etats-Unis, car les contrastes de masses d’air sont extrêmes. L’an dernier avait été exceptionnel. Près de 2000 tornades s’étaient produites engendrant de très importants dégats et plusieurs victimes.
 

Partager cet article
Repost0
21 janvier 2012 6 21 /01 /janvier /2012 01:25

Source Météo World (http://www.meteo-world.com) :

Depuis plusieurs jours des chutes de neige assez conséquentes affectent le nord du Japon.
C’est une vague de froid sibérien conjuguée à de l’air très humide qui a provoqué ces chutes de neige lourdes sur le Nord et l’Ouest, et plus particulièrement l’île d’Hokkaido.
À Sapporo on a relevé une température de -16°C et jusqu’à 60 cm de neige.
Dans certaines zones plus reculées de l’île d’Hokkaido, on a pu relever près de 2 m de neige, dont 194 cm à Iwamizawa où l’on avait plus vu autant de neige depuis 1946.
Cette tempête de neige a provoqué de grosses perturbations que ce soit au niveau routier, aérien ou ferroviaire. Des arbres se sont cassés et des toitures effondrées sous le poids de la neige.

Vidéo :


 
Partager cet article
Repost0